Ouverture de session

Qui est en ligne

Il y a actuellement 0 utilisateurs et 0 invités en ligne.

selection de la redaction

Et si on jouait à deux ?

Vignette de l'article

Après de longues années passées à jouer aux jeux de rôles de bien des façons différentes, j'ai tenté une petite expérience fort plaisante: une partie un arbitre et un joueur. Et histoire de joindre l'utile à l'agréable, je l'ai faite en couple.

Oh! combien fût grande ma surprise de voir à quel point une partie de cette nature sortait des clichés traditionnels de nos parties en groupe! La première chose qui d'emblée frappe est la nécessité pour l'arbitre d'approfondir son roleplay des pnjs, de leur donner une couleur dont habituellement il est épargné et qu'il ne consacre qu'aux personnages d'exception.

Entretenir son arme en latex avec du silicone

Vignette de l'article

Nous voici donc bientôt au premier grandeur nature de l'année (en tout cas pour pas mal de personnes), ce qui signifie que beaucoup de personnes vont se battre et abîmer leurs belles armes en latex.

Petite réflexion sur une certaine évolution du jeu de rôle

Vignette de l'article

Après de nombreuses années de pratique du jeu de rôle (plus de 17 ans) tant comme meneur que comme joueur, je constate avec une certaine désillusion une nette dérive de la production actuelle.

Je m'explique: des débuts simulationnistes qui donnaient la part belle aux lancers de dés et à la lecture de tables innombrables pour résoudre de banales situations, l'évolution du jeu de rôle s'est fort heureusement dirigée vers une approche plus légère. Exit les Chivalery & Sorcery, Aftermath, JRTM, jouets préférés des dingues de mécanique et de la calculette, et bienvenue à Runequest, l'Appel de Cthulhu, jeux accessibles aux joueurs moyens qui avaient entendu rôle dans jeu de rôle. Or donc, les maisons d'édition avaient compris qu'un background intéressant amusait plus que des tableaux prenant en compte la vitesse du vent pour calculer les modificateurs de jet de toucher d'une flèche. Mais elles avaient aussi compris l'équation background = suppléments = profit.

Les 10 choses que je n'aimerai pas voir dans un GN (ou que je n'ai que trop vu)

Vignette de l'article

Voici une toute nouvelle chronique en forme de débat. Allez-y, donnez-vous à fond. Posez-vous simplement cette question : "Qu'aimeriez-vous NE PLUS JAMAIS voir dans un GN ?" Pensez à ces joueurs stupides qui confondent jeu de rôle et jeu de quilles, à ces organisateurs décérébrés qui vous fournissent un repas congelé alors que vous n'avez pas de feu, à ces soit-disants scénaristes pour qui une histoire se résume à mettre des groupes en présence et à attendre que quelque chose se passe. Une fois cette question posée, prenez les dix meilleures répomses et postez-les.

Pour vous encourager, j'ouvre le feu :

Syndiquer le contenu