Ce Grandeur Nature médiéval (XIVe siècle), d'ambiance historique et onirique, aura lieu du jeudi 12 août (fin d'aprés midi) jusqu'au dimanche 15 août 2004 (midi) sur le site de Fort-les-bancs (à Virignin, près de Belley dans l'Ain). Le prix de l'inscription est fixée à 50 euros. Nous rappelons qu'il est impératif d'être membre de l'association pour participer au jeu. L'adhésion à l'association, valable pour tous les GN organisés cette année par Les Deux Tours, coûte 8 euros. Pour des raisons de sécurité et d'assurance, il ne nous est pas possible d'accueillir des joueurs mineurs à ce Grandeur Nature.

Des en-cas et des boissons seront fournis dans les tavernes et sont compris dans l'inscription, il est néanmoins demandé d'amener de quoi se sustenter et s'hydrater! Les costumes, armes et autres pièces d'équipement sont à fournir par les joueurs. Sauf exception, les joueurs seront logés dans des bâtiments. Il faudra néanmoins prévoir d'amener matelas et sacs de couchage. Pour plus de détails, consulter les infos pratiques.

Pour organiser ce GN, nous nous sommes très librement inspirés de la réalité historique ainsi que de la bande dessinée "Les compagnons du crépuscule" de F. Bourgeon. Des rôles seront proposés aux joueurs par ordre d'arrivée des inscriptions en fonction des demandes et des disponibilités. Les joueurs peuvent aussi proposer des backgrounds qui seront développés en concertation avec les organisateurs.

Pour s'inscrire, il suffit de nous retourner la fiche d'inscription dûment remplie et accompagné du règlement de l'inscription par chèque (ordre: les deux tours). Pour tous renseignements supplémentaires, n'hésitez pas à contacter les zorgas.

- Résumé des épisodes précédents -
Malaterre I: Festivités de la Saint Jean, en l'an six du règne de notre roy Jean II le bon

Peu après la messe en mémoire du petit Pierre de Malaterre et la pendaison du chirurgien coupable de négligence, une terrible nouvelle se répend dans Montroy-le-bourg: l'host angloise est au porte de la ville! Après que la Dame de Malaterre ait refusé categoriquement toute négociation, un détachement de l'host du prince noir se prépare à donner l'assaut après avoir affaibli les défenses de la ville grace à ses machines de guerre. Mais la vaillance des gens de Montroy permet de repousser les anglois bien que, à plusieurs reprises, ces derniers réussissent à entrer en Montroy et répendent violements et mortailles sur leur passage. On dit même que quelques uns sont arrivés à penetrer dans le chateau et à menacer ainsi la vie des dames de Malaterre!

Même si le marché et les festivités sont réduites du fait de la guerre, Dame Neyrelle offre franche repue à son bon peuple qui peut ainsi festoyer et oublier pour un soir les vissicitudes de la vie. Mais le sort semble s'acharner sur notre bonne ville: le corps de l'envoyé du pape, monseigneur l'évèque de Savoie, est retrouvé et l'assassinat ne fait aucun doute! Cette affreuse nouvelle plonge dans la plus grande consternation les habitant de Montroy dont nombres esperaient que la probable canonisation de Jean de Malaterre amènerait la prosperité...

A la surprise générale, après quelques jours de rudes combats et plutot que de d'installer le siège de Montroy, l'host du prince Edouard reprend sa route vers le nord...

Interlude

En cette fin d'été 1356, le vent de la colère souffle dans le coeur des braves gens de Malaterre. Ils en appellent à la vengeance après l'ignoble assassinat de monseigneur l'évêque. Nul ne semble ignorer aujourd'hui que l'esprit malin, source de luxure et d'abomination, c'est insidieusement glissé en les murs de Montroy-le-bourg. Attendant la venue prochaine de l'Inquisition, Dame Neyrelle de Malaterre fait préparer le bûcher qui lavera notre contrée des diableries qui s'y trament et de l'affreux hontage.

Un malheur n'arrivant jamais seul, une triste nouvelle se répand dans tout le royaume de France: suite à la bataille de Poitiers, notre bon roy Jean et son dauphin sont retenus captifs par Edouard d'Angleterre! La rançon exigée dépasse largement les finances du royaume dont il ne restera bientôt plus que le nom.

Noal, voisin seigneur de Tornoirie, sut reprendre son fief par les armes tout comme il défendit héroïquement Montroy-le-bourg. Dans toute la Tourraine, son nom est chanté par les trouvères et on ne compte plus les poèmes à sa gloire et nombres aimeraient l'avoir pour seigneur.

Malaterre II: Trois mois plus tard...

Il vous appartient désormais, gens de Malaterre et autres estrangers de défendre le royaume de France du péril d'outre manche et des sournoises diableries qui envahissent nos esprit affaiblis par la peste et les années de malheur. Prenez place avec nous sur les remparts de Montroy et écrivez vos noms en lettres d'or dans l'ystoire. Nous comptons sur vous pour écrire le deuxième chapitre de la geste des Malaterre...

Localiser avec ViaMichelin.fr

Êtes-vous intéressé par cet événement?